Du droit individuel à la formation au compte personnel formation

compte personnel formationJusqu’à présent, le droit individuel à la formation (DIF) était le dispositif phare de la formation professionnelle. La loi sur la sécurisation de l’emploi du 14 juin 2013 a changé la donne avec la création d’un compte personnel de formation (CPF). A partir du 1er janvier 2015, le CPF prendre donc la place du DIF. Découvrez les grandes lignes du nouveau dispositif.

 

Les caractéristiques du CPF

  • La personne doit être âgée de 16 ans minimum et le CPF est valable jusqu’à la retraite quel que soit le statut professionnel.
  • Le dispositif permet le cumul de 150 heures et même au-delà sans limite de temps
  • Il garantit l’acquisition de compétences qui feront l’objet d’une attestation (certification ou diplôme).
  • Grâce au CPF, le salarié peut négocier avec son employeur pour demander à suivre une formation précise. Celui-ci ne pourra plus décider seul du type de formation.
  • Les demandeurs d’emploi peuvent aussi utiliser leur CPE à condition que la formation choisie soit en adéquation avec les priorités de formation fixées par l’Etat et les partenaires sociaux.

 

Un tremplin pour entrer dans le monde professionnel

Pour permettre à chaque personne de disposer d’un vaste choix de formation, le CPF permet de suivre des formations autres que celles dont la durée est égale à 150 heures. En effet, il peut être adossé à d’autres dispositifs de formation qui peuvent faire l’objet d’un financement. Les formations proposées seront mises à disposition sur un site dédié.

Contrairement au DIF, quelle que soit la situation professionnelle du salarié (nouveau poste, chômage), les heures de formation acquises pourront faire l’objet d’un transfert grâce au CPF. Le compte étant lié au salarié et non plus au contrat de travail.

 

Cliquez ici pour connaître les conditions de financement